Retour sur le CAP blanc au CFA d’Avignon…

Il est 6h du matin, je sors dans la nuit, ma malette dans une main, un gros sac dans l’autre(uniforme, chaussures, etc…).

Je pars pour Avignon, une heure et demi à 2 heures de route, deuxième fois que je conduis « en  ville ». Hier, c’était la première fois pour la visite du labo du CFA.

Pas très zen donc, mais un peu endormie (ça aide!) je me lance dans le noir vers ma journée tant attendue!

Je croise un jeune chevreuil, on va prendre ça pour un bon présage! 😉

J’arrive avec un peu d’avance, je dois aller acheter un sandwich, la pause lors des examens est d’une demi heure, pas le temps donc de se changer pour aller chercher un sandwich!!

Je suis chargée comme un âne, je pensais acheter à manger au supermarché puisque que c’est là que je me gare, mais il n’ouvre qu’à 9h! Je passe donc au CFA pour y déposer ma malette à outils qui pèse trois tonnes pour aller acheter mon sandwich. Mais pas de bol, le CFA aussi est encore fermé! Il fai=ut donc que j’y aille avec tout mon barda. Je demande à quelqu’un la plus proche boulangerie, il m’indique la gare. Un peu loin mais au moins je sais ou je vais. J’arrive à la gare, alleluia, je vais pouvoir poser la mallette.

« -pas par ici, Madame, prenez l’autre porte! »

Hein, quoi? Je lève la tête. Deux gars de la sécurité m’indique une autre porte pour rentrer dans la gare. Ah bon ben d’accord… ?

Je rentre et là, je vois un sas de sécurité, rayons x et tout et tout! 😉

Oh merde, je savais pas que les agres étaient devenues des aéroports moi! J’ai une mallette pleine de couteaux!! Et je n’ai pas de cadenas dessus comme le veut la législation! Merde merde merde! Je vais être arrêter pour terrorisme le jour de mon CAP blanc!!

Je me retourne vers les gars de la sécurité:

« -euh, ah ouais, non, euh, vous ne connaitriez pas un AUTRE endroit où acheter des sandwiches?

-ben dans la gare vous en avez?

-Ah euh oui mais sinon un AUTRE endroit?

-Vous en avez dans la rue principale là bas…

-Ah d’accord merci.. »

Et je repars avec mon barda. Ouf…

J’en peux plus je suis en nage et la journée n’a me pas commencé.

J’achète mon sandwich et je retourne au CFA.

Je rentre et retrouve deux candidates libres, V; et N. que j’ai « repéré » sur fb, elles sont un peu livides, je suis pas la seule à stresser. Elles sont amies depuis le lycée et se sont lançées le défi de passer leur CAP pâtissier ensemble. On fait un peu connaissance, on parle de tout de rien, et surtout on en revient bien sûr à parler du CAP.

Elle m’apprenne qu’exceptionnellement on aura une heure trente de pause!! Merde j’ai fait tout ce bordel pour rien.

Le jour J, je m’arrêterais acheter quelque chose à manger avant d’arriver à Avignon..

Ca y’est, il est 8h, on nous amène dans les vestiaires où on se change et là A. nous rejoint, une quatrième candidate libre avec qui j’ai sympathisé sur fb et que je vois en vrai. C’est rigolo. Je commence à me détendre, on est 4 vieilles, je me sens moins seule, même si A. n’a que 26ans.

On rencontre aussi une petite jeune du CFA super sympa, qui se trouvera être la seule à le passer à côté de nous, ce qui nous permettra de voir un epu comment une élève fonctionne dans le labo, de poser des questions, de nous aider à nous repérer et aussi de rigoler un peu.

Nos tours sont beaucoup plus petit que ce que j’avais imaginé, je dirais 1m 30 de large.

Il sont recouverts de marbre intégralement et il y a sur chaque tour :un robot, une plaque à induction, un cercle à tarte, un cercle entremets, deux culs de poule, et des barquettes style barquettes à frites mains version miniature. Pas assez grand pour peser autre chose que le sel à la levure avec.

C’est tout!

Sous le tour il y a deux étagères, un tiroir où ranger l’intégralité ou presque de notre mallette, trés pratique je trouve. Et sous le tiroir une « échelle »(pas sûre que ce sois le bon terme dans ce cas) où glisser nos plaques de cuissons, grilles et plaques à frigo pour réserver sur grille etc…

Très pratique, utilisez les, vous verrez pourquoi c’est primordial si vous avez le courage de me lire jusqu’en bas!!

On commence l’ordonnancement, au menu aujourd’hui, 16 pains au chocolat et croissants, une tarte aux pommes avec compote fournie, 16 éclairs au café et un abricotier.

Sujet facile.

Ouais…

Je me lance dans l’ordonnancement, j’ai oublié mon crayon gris, je me trompe et il fini tout raturer.. Pas joli. J’apprendrais à la fin que j’ai eu le tort de ne pas assez le détailler, je serais plus précise le jour J, je perds des points bêtement…

Çà y est, on rends son ordonnancement et on prépare le plan de travail, on nettoie et désinfecte une étagère, on empile tout dessus, on désinfecte le plan de travail et on sors le matériel de nos mallettes. J’ai choisi de tout emballer dans du film alimentaire chez moi et je suis contente du gain de temps. Je le referait.

On commence, on est toutes les quatres perdues, on ne trouve pas les ingrédients, on ne comprends pas où peser. Pour ceux parmi vous qui le passeront à Avignon, les pesées se font sur notre table, on pars chercher des ingrédients puis on pèse sur notre tour. Certains aliments resteront sur nos tours toute la journée, beurre, etc… et on se les passera à tour de rôile. J’espère que je jour J ça ne sera pas un souçi, vu que techniquement un emballage=un risque d’infection, mais là personne n’a commenté négativement.

On prends juste nos repère qu’on entends déjà les robots tourner, on est juste à préparer nos ingrédients que les détrempes des autres sont déjà à la pousse.

Pas d’étuve, il y a des chambres de fermentations mais ce jour là elles sont HS, il y a des fours à sole, un four ventilé, les températures sont fixées d’avance et on enfourne et sors les préparations des fours sauf pour la pâte à chou on le prof les enfourne.

On commence déjà avec un net décalage entre les candidats libres et les élèves, pourtant on donne tout, vraiment, toutes les trois, mais à mesure que la matinée passe l’écart se creuse de plus en plus. On prends vraiment conscience de leur rapidité et surtout de notre lenteur même s’il est dur de comprendre comment on pourrait vraiment aller plus vite.

C’est frsutrant. Quand la pause arrive, on fait un bilan. Les filles sont vraiment démoralisées. Je suis plutôt contente, parce que j’ai l’impression d’avoir vraiment appris aujourd’hui ce qui est attendu de moi, ce qu’il faudra travailler (rapidité, organisation du plan de travail), et surtout je peux me projeter, j’ai pris mes repères, je sais comment faire les pesées, comment marche les fours, les cuissons, etc…

Note à moi-même, il faudra ajouter à ma mallette des fourchettes, des barquettes à frites(deux culs de poule c’est vraiment trop juste!), amener ma pâte d’amande pré colorée et réfléchir plus sérieusement à la déco. Il faut volume, couleur, et écriture cornet.

Donc en cette fin de matinée(de trois heures et demi), j’ai fait mes éclairs, mes croissants pains au choc sont façonnés ma génoise est prête, et ma pâte à foncer est fonçée et au frais (vive le laminoir, ça a été une révélation, c’est un gain de temps de fou!!), et c’est tout.

Il me reste à faire une crème mousseline et monter l’entremets, une crème pâtissière au café, ma tarte aux pommes, garnie et glacer mes éclairs et… la déco!

Je ne suis pas sûre d’y arriver mais je m’accroche. Les filles aussi.

Les élèves passent: « vous n’en êtes que là? » « Ah, vous n’avez fait que ça? »

Une élève a me presque tout fini à la pause, elle finira une heure après la pause de midi.

Je fais ma mousseline, elle graine un peu, je sors le chalumeau et je la rattrape nickel, mais je pers du temps, le robot est beaucoup plus rapide que le mien, le bol a du mal à chauffer. Je comprends et je mets à vitesse basse, très vite ma mousseline est belle.

Je monte sans rhodoïd sur le conseil de notre élève voisine (pour elle rhodoïd=perte de temps).

Je réserve au frais, j’enchaîne sur ma pâtissière au café. Et là, catastrophe, elle s’épaissit trop fort trop vite, je n’arrive pas à la fouetter assez vite, et pour la première fois de ma vie j’en fous partout!! Dégoûtée!!

Je comprends que j’ai fais la recette avec 500 ml de lait au lieu de 1 l, du coup j’ai trop de tout le reste. Je tente le tout pour le tout, pas question de recommencer à zéro, et je détends avec 500 ml de lait directement dans la russe. Je remets au feu et je pris pour qu’elle prenne. Ça prends pas des masses, mais c’est pas pire. Je filme au contact et direction le surgélateur. Je l’oublis deux minutes de trop et elle commence à geler, pour garnir c’est la misère, les bouts de crème gelée ne passe pas la douille… Mon tour ressemble à un chantier. Je suis dégoûtée. L’heure tourne et je ne vois pas comment je vais finir à temps.

J’enchaîne la cuisson de mes viennoiseries, ma tarte.

Je glace mes éclairs à la va vite avec du fondant trop détendu, c’est dégueulasse j’en mets partout!

Il me reste 10min pour la déco, je nappe au nappage neutre(c’est toujours un peu moche non?), mais pas le temps de faire un disque de pâte d’amande, et je cherche à grater du chocolat fondu à quelqu’un: pas le temps de trouver une russe, un cul de oule, de les laver de faire fondre le choc etc…

Je trouve une fille qui en a de trop, vite je dessine une danseuse de Rio, j’écris carnaval de Rio, j’ajoute deux abricots pour amener un minimum de volume et avec la pate a sucre qui traine sur les tours je fais un bikine à ma danseuse. Je range mon plan de travail, il est 16h, je n’ai plus qu’à tout présenter..

Je me console en pensant à mes belles viennoiseries. Tiens, il faut que j’aille les chercher sur l’échelle où je les ai laissé refroidir d’ailleurs…

…Sauf que, ils y sont pas. Il ne sont nul part. Tout le monde a « ses » viennoiseries sur leur tour, et ceux qu’il reste sur l’échelle ne sont pas les miens! Ils sont très moches, pas calibrés, et surtout ils n’y en a pas assez. Je suis dégoutée, vraiment!!

J’erre comme une âme en peine, et je pars à a recherche du prof qui avait vu mes viennoiseries et les avait complimentées pour qu’il le dise à « mon » prof.

Mais je fini la journée sur une note de grosse déception.

Ça m’a calmée. Qui fait ça? Littéralement: je regarde autour de moi, qui les as pris? Je regarde les croissants de tous les autres mais c’est en vain, ils ont dû à plusieurs aller échanger les moins beaux des leurs avec mes croissants, et aussi se servir pour ceux qui n’en avait pas assez…

Je suis dégoûtée.

Le verdict tombe, on est dans le même sac entre candidates libres, il nous met entre 10 et 12 de moyenne.

A travailler, rapidité, rapidité, rapidité…

Surtout qu’aucune d’entre nous n’était des manches, on a vraiment tout donné et on venait pas en touristes!

Et aussi notre organisation, garder nos tours propres même dans le stress de la fin…

La journée s’achève, je rentre au parking du Leclerc avec ma nouvelle « amie », et là… ma voiture ne démarre pas! J’ai laissé les codes allumés toute la journée! Je me sens vraiment lasse, heureusement A. a des minces dans son coffre et me dépanne!

Je suis chez moi deux heures plus tard, contente d’avoir fait cette journée et surtout qu’elle soit passée!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Cr!s dit :

    Bravo en tout cas car tu ne t’ai pas démonté!!!! Courage pour le jour « j »

    Aimé par 1 personne

  2. yolandabegood dit :

    Aie Aie Aie ! Que de souvenirs, je trouve que c’est super de faire un CAP Blanc c’est une grande aide pour toi ! Tu connais maintenant la cuisine, sait te repére, pourra retenir de tes erreurs et être fin prête pour le jour J. Je n’ai pas eu cette occasion et je sais que ça m’a fait perdre pas mal de temps, donc tu vas forcément en gagner. La rapidité c’est important mais dans le fond si tu présentes tout dans les temps, c0est aussi le principal. Ne te compare pas aux autres. Pour ce qui est de tes viennoiseries… No comment 😦

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour tes encouragements!!! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s